des réflexions


des réflexions
Lors d'une réunion de radiesthésistes,  une question a été posée sur le traitement des règles irrégulières. Le cas cité concerne une jeune fille ayant eu ses premières règles tardivement, puis les ayant désormais de manière très rapprochée soit sur la moitié d'un cycle.


Comment le magnétiseur, comment le bio énergéticien aborderont ils ce problème ?


Le magnétiseur cherchera par son ressenti à localiser le dysfonctionnement sur le corps de la personne. Puis selon sa pratique, il extirpera le « mal », pour enfin rétablir le fonctionnement normal du corps. Chaque magnétiseur fonctionne différemment, certains traitent par imposition des mains, d'autres par « passes » au dessus du corps, certains enlèvent les maux de la main gauche et cicatrise (rétablissent) de la main droite, certains prient, d'autres rentrent en méditation. Parfois, le magnétiseur effectue une étude radiesthésique de la personne pour confirmer son ressenti.
Il est fort probable que le magnétiseur percevra (perce...voir) le problème à 2 niveaux principaux sur le corps : bien sûr au niveau des ovaires, mais également autour de la tête. Il est quasiment certain qu'il notera un dysfonctionnement au niveau du cœur et au niveau de la gorge. Et son magnétisme portera également sur ces endroits. Nous y reviendrons.


Pour l'énergéticien : 2 approches
  
  • selon l'Ayurveda (signifie     connaissance de longue vie »:

La lune régit le cycle féminin, car elle est d'énergie féminine, le cycle de la femme correspond au cycle lunaire. Elle est liée à l'eau et à la terre. Le cycle féminin vit avec les 4 phases lunaires. De 0 à 14 jours, il s'agit de la phase Kapha, la lune croissante, le taux d’œstrogène augmente dans le sang.
Le 14 jour, jour de la pleine lune, nous sommes à la phase d'ovulation, l'énergie vitale (Prana) libère l'ovule.
Du 14 au 28 ème jour, soit la lune décroissante, le taux de progestérone nécessaire à préparer l'utérus à la fécondation augmente (phase de transformation Pitta).
Le 28 ème jour , la nouvelle lune, les hormones chutent, l'utérus expulse l'ovule non fécondé (phase vata).


Il arrive que la femme fasse taire son corps, étouffe les symptômes de sa féminité.
La médecine ayurvédique observera le quotidien du patient afin de déterminer pourquoi le corps manifeste ces troubles. Pour elle, les troubles sont des messages d'alarme.
  •     
  • y a t il un équilibre entre sa     vie professionnelle et sa vie annexe, sociale, familiale ? Est     elle reconnue dans toutes ses activités ? Est elle épuisée     par l'une d'elles ?
        
  • Est elle bien en société, bien     en famille ?    
        
  • Y a t il des émotions passées     somatisées ?

Le stress, les émotions étouffées, aggrave le Dosha Vata (ou Vayu dosha), (air/vent-ét her) responsable de notre horloge interne et du système endocrinien (pour mémoire l'hypophyse ou glande pituitaire intervient dans la production d’œstrogène et progestérone).
Le praticien ayurvédique préconisera alors d'harmoniser, contenir le Dosha Vata par du yoga, par la méditation, par du magnétisme pranique, ou par un massage ayurvédique (huiles lourdes et chaudes) sur les zones en lien avec les fonctionnement des ovaires (zone cervico faciale pour le fonctionnement de tous les organes, zone lombaire pour le fonctionnement des organes sexuels et la cristallisation du fluide corporel, la zone sacro coccygienne pour les hormones), par une surveillance de son alimentation (prendre des aliments frais, des légumes à feuilles foncé, du soja, des céréales complètes, réduire les viandes rouges, réduire l'alcool, le café, la quantité de sucre, les farines blanches, les huiles raffinées.
    
  • Selon la médecine chinoise :

La médecine chinoise aborde le cycle féminin selon le principe de l'énergie : le Chi ou Qi et selon le cycle du sang. Son bon fonctionnement est déterminé par la qualité, la quantité du Chi et du sang.
Pendant la première moitié du cycle (1er au 14 ème jour) , le Yin s’accroît pour permettre la croissance du yang durant la seconde moitié du cycle. Les organes qui travailleront à cet équilibre entre Yin et Yang, et donc à l'équilibre du Chi dans le processus de menstruation sont le rein qui est à la racine du yin et du yang, le foie, , la rate et le cœur.


La première phase : croissance du yin.
Après avoir mobilisé le sang dans l'utérus et l'avoir fait s'écouler vers l'extérieur (règles) le Qi intervient pour reconstituer le corps en sang. Grâce aux reins (Yin), la paroi utérine s'épaissit.

2 ème phase intermédiaire Yin :
le Yin arrive à son maximum et va se transformer en Yang (ovulation) , il y a augmentation de la température corporelle.

3 ème phase Yang :
Le Qi et le volume du sang sont au plus haut, l'énergie est à son maximum. Le sang réchauffe l'utérus pour préparer la fécondation. (les syndromes pré menstruels sont souvent positionnés sur cette période)

4 ème phase intermédiaire Yang :
le Qi baisse, et mobilise le sang dans la partie inférieur du corps, la plénitude du sang affaiblit le Qi, qui chasse alors le sang hors du corps.

Comprendre le fonctionnement de ce cycle c'est avant tout comprendre qu'en médecine chinoise, le sang nourrit le Qi et le Qi, contrôle, crée et fait circuler le sang.
L'utérus est relié aux reins par le méridien de l'utérus Bao Luo (pour le Yin) et au corps par le méridien de l'utérus Bao Mai (sang et Qi du cœur)
Le Tian Gui ou eau céleste représente autant le sang menstruel que les hormones nécessaires à la reproduction, il est lié au Qi des reins. Il empreinte le vaisseau Ren mai (Qi, mer de yin) jusqu'au seins, puis descend jusqu'à l'utérus par le vaisseau Chon Mai (mer de sang)

Pour le cas présent, selon la médecine chinoise, la fréquence des règles peut être du à un Qi faible (en dehors du cyle), un volume de sang trop abondant. Les organes sollicités sont alors la rate (elle assure la production du sang, si son Qi est faible, il peut y avoir des règles en dehors du cycles), mais aussi le foie, dont le feu accélère le mouvement du sang. (la colère lèse le foie).


Au final que retenir, comment le magnétiseur, bio énergéticien pratiquera t il, éventuellement :
  •     il écoutera ce que sa     consultante veut bien lui dire sur sa famille, son environnement     social et professionnel, sur son alimentation, son sommeil, ses     douleurs, ses craintes. Il écoutera avec son cœur, son esprit.
        
  • Puis il vérifiera peut-être     son ressenti au pendule
        
  • il magnétisera la personne     aux points où se sont cristallisés les problèmes (bas ventre,     foie, rate, cœur)
        
  • Puis il énergisera la    personne, des pieds à la tête, accentuant son travail  sur le 2     ème chakra, , le chakra cœur et le 5 ème chakra (car il sera   certainement nécessaire de favoriser la communication de la     personne avec son entourage)
        
  • - il accompagnera     vraisemblablement sa séance de musique vibratoire, accentuant son     magnétisme et permettant une meilleure réceptivité de sa     consultante. En même temps, il lui livrera son ressenti et les     conseils de vie qui s'imposent à lui en cet instant.       

En outre, il lui demandera de consulter un(e) gynécologue si ce n'est pas encore fait.
Car n'oublions pas que notre approche des soins énergétiques est intégrative à la médecine occidentale.


Cette approche n'est pas exclusive d'autres soins, pouvant être en lien avec les fleurs de bach, les sels de Kessler, l'hypnothérapie, les massages énergétiques ou sensitifs....

Christophe DRUESNES G Géobiologue, magnétiseur, bio énergéticien