Plantes medicinales selon les saisons


AU PRINTEMPS

LA PRIMEVERE OFFICINALE (affection des voies respiratoires, angoisse, insomnie, migraine, nausées)

Autres noms : coucou. Coucou, printanière, oreille   d’ours, herbe de Saint Paul, coqueluchon, primerolle, herbe de Saint Pierre,     fleur de printemps, herbe à la paralysie, brairette, clef de Saint Pierre,  primevère officinale, primevère vraie, primevère jaune

Récolte :   extraire les racines avant la floraison au printemps ou à l’automne,  cueillir les feuilles au printemps et les fleurs un peu avant leur  épanouissement au printemps également

Propriétés : fongique, Anti-inflammatoire, Anti-prurigineuse, Anti-rhumatismale, Antispasmodique, Antitussive, Calmante, Diurétique, Expectorant, Fébrifuge, Hémolytique (en externe), Laxative (légèrement)
Sédative, Sudorifique, Vermifuge


L'AUBEPINE ou Epine blanche, Cénélier, famille des rosacées, (pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive ou encore pour soutenir les fonctions cardiovasculaires, l'anxiété, trouble du sommeil ). Les fruits sont astringents, bons pour les maux de gorges.

Récolte : fleurs au début du printemps

Utilisation : en thé, en infusion, en huile, décoction, cataplasme.

Genêts à balai : au printemps, en mai, préférez les fleurs moins chargé en spartéine, régulateur du rythle cardiaque, attention peut-être légèrement toxique

Vous avez peu-être remarquer que les genêts à Balais commençaient à fleurir. Normal, il va falloir attaquer le nettoyage de printemps ;-) avec les rameaux souples de la plante idéale pour confectionner des balais.Ceci dit, cette plante est utile pour d'autres usages médicales avec un peu de prudence, elle est aussi très jolie comme ornement. Cette plante est idéal pour réguler le rythme et la tension cardiaques. Elles tonifient aussi les veines. C'est dans les jeunes fleurs que la teneur en spartéine ( substance tonicardiaque, vaso-constrictive et diurétique) est la plus faible et dans les graines séchées qu'elle est la plus élevée. Les fleurs sont aussi utilisées en boissons drainantes. Infusion : faites infuser pendant 10 minutes entre un et deux grammes de fleurs séchées dans 25 cl d’eau. Filtrez et buvez quatre tasses par jour de cette préparation

SUR NOS CHEMINS
Les graines d’orties

On parle souvent des multiples bienfaits de l’ortie (il existe 5 sortes d’orties en France). Communes sur nos sentiers on observe actuellement qu’elles nous offrent des grappes de graines. Ne vous retenez pas de les cueillir, de les conserver. Les oiseaux, eux, s’en gaveront à juste raison.
Autrefois, la graine d'ortie était utilisée pour doper le bétail deux semaines avant de le mettre en vente. Nos anciens en reconnaissaient les vertus et lui attribuaient des propriétés anti-cancéreuses.
Pour les puristes les racines et les graines d'ortie contiennent une lectine nommée UDA (Urtica dioïca agglutinin) qui a montré in vitro des propriétés anticancéreuses, anti-prostatiques, anti-fongiques et insecticides.
On compare ses vertus à celle du Ginseng.
La graine d’ortie stimule également les fonctions thyroïdiennes. Elle est puissamment anti-oxydante
Elle contient des acides gras insaturés (linoléique et linolénique), des vitamines C, E en grande quantité, B1, B2, B3, B6, et de nombreux minéraux : fer et zinc en grandes quantités, cuivre, calcium, phosphore, magnésium, manganèse, sodium, potassium, et sélénium.
La graine d’ortie peut être utilisée contre la fatigue (physique et mentale). Elle agit sur le long terme.
En plus de ses remarquables propriétés stimulantes et aphrodisiaques, elle régularise le cycle menstruel.
Prenez une pincée de graine par jour, (en grande quantité elle peut être purgative).
Alors, en route sur vos chemins pour sa cueillette.
Et si vous vous piquez aux feuilles ne passez surtout pas d’eau froide cela avive la brulure, frottez-vous avec du vinaigre ou de l’alcool camphré, des feuilles de menthe ou des feuilles de plantain.
Contre-indications
  • Œdème
  • Grossesse (l’ortie aurait un effet abortif)
  • Possibles interactions avec les plantes à effet hypoglycémiant, hypotenseur, anti-inflammatoire ou sédatif.